Rappel : le Sacrement de Baptême

Partager sur: Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Google+

Le baptême, sacrement de la foi, sacrement qui incorpore les hommes à l'Eglise, sacrement qui lave de tous péchés, fait participer à la nature divine en rendant les hommes fils adoptifs : c'est le Mystère pascal qui est rappelé et qui est à l'œuvre en faisant passer de la mort du péché à la Vie.

Que signifie le mot Baptême ?

 

Le nom du Baptême vient du geste qui le réalise: baptiser signifie « plonger », « immerger ». La plongée dans l'eau signifie pour celui qui demande le baptême (le catéchumène), son union au christ dans sa mort et sa résurrection.

Il est comme une « nouvelle créature » (1)

Les grands événements de l'histoire de l'Alliance de Dieu avec l'humanité, rappelés dans la célébration de la nuit de Pâques (Vigile Pascale) annonçaient déjà le Baptême. Par exemple, la traversée de la mer Rouge, véritable libération d'Israël de l'esclavage en Égypte, annonce la libération du péché par le Baptême. Par sa Pâque, sa mort et sa Résurrection, le Christ a ouvert à tous les hommes les sources de la vie éternelle.

Le Baptême se donne donc en plongeant le catéchumène dans l'eau, ou en lui versant de l'eau sur la tête, en invoquant la Sainte Trinité: Je te baptise au nom du Père, et du Fils et du Saint-Esprit.

Ce que dit le catéchisme de l'Eglise

 

Le Baptême est le plus beau et le plus magnifique des dons de Dieu... Nous l'appelons don, grâce, onction, illumination, vêtement d'incorruptibilité, bain de régénération, sceau, et tout ce qu'il y a de plus précieux...

EXTRAIT DU RITUEL DU BAPTÊME : Le baptême, sacrement de la foi

 
Le baptême est tout d'abord le sacrement de cette foi par laquelle les hommes, éclairés par la grâce du Saint-Esprit, répondent à l'Evangile du Christ. L'Eglise éveille les catéchumènes, les parents des petits enfants à baptiser, leurs parrains et marraines, à cette foi véritable et active par laquelle, s'attachant au Christ, ils entrent dans la communion de la nouvelle Alliance.



L'Entrée dans l'Eglise Universelle 

Le Baptême est aussi le sacrement qui incorpore les hommes à l'Eglise pour devenir demeure de Dieu dans l'Esprit , une nation sainte et un sacerdoce royal . Il est le lien sacramentel d'unité existant entre tous ceux qui en ont été marqués . 

L'état de baptisé est acquis une fois pour toutes. La célébration sacramentelle le signifie dans la liturgie latine, lorsque, en présence du peuple de Dieu, les nouveaux baptisés reçoivent l'onction du saint-chrême. C'est en raison de cet aspect définitif que le rite du baptême est tenu en grand honneur par tous les chrétiens et qu'il n'est permis à qui que ce soit de le réitérer quand il a été célébrer validement, même par des frères séparés. 

La Naissance à la vie de Dieu 

Le baptême, bain d'eau qu'une parole accompagne , lave les hommes de tous péchés, les fait participer à la nature divine et les rend fils adoptifs . Comme le déclarent les prières pour la bénédiction de l'eau, le baptême est le bain de la nouvelle naissance des fils de Dieu : par lui, ils naissent d'en haut. On invoque la sainte Trinité sur ceux qui vont être baptisés : marqués de son nom, ils lui sont consacrés et ils entrent en communion avec le Père, le Fils et le Saint-Esprit. C'est vers ce sommet que conduisent les lectures bibliques, la prière de l'assemblée et la triple profession de foi. 

 

La Participation à la mort et à la résurrection du Christ 

Surpassant de beaucoup les purifications de l'ancienne Loi, le baptême opère tous les effets qu'on vient de rappeler, en vertu du mystère de la passion et de la résurrection du Seigneur. Car les baptisés, devenus un seul être avec le Christ par une mort semblable à la sienne, et ensevelis avec lui par la mort , sont aussi revivifiés en lui et ressuscités avec lui . Par le baptême, en effet, c'est vraiment le Mystère pascal qui est rappelé et qui est à l'œuvre en tant qu'il fait passer les hommes de la mort du péché à la vie. 

Confère :    Ep 2, 22   -   1 P 2,9.    -   Ep 5, 26.    -   2 P 1, 4.    -   Rm 8, 15    -   Ga 4, 5.    -   Tt 3, 5.

Le baptême, début de l'aventure du disciple

Pour la fête du Baptême du Seigneur, dimanche 10 janvier 2010, le pape Benoît XVI a baptisé quatorze nouveau-nés au cours d'une messe célébrée en la Chapelle Sixtine, à Rome.

Dans son homélie, le pape a rappelé qu' "aujourd'hui, Jésus se révèle, sur les rives du Jourdain, à Jean et au peuple d'Israël. C'est la première fois qu'en tant qu'adulte, il entre dans la vie publique". Le baptême du Précurseur est "un baptême de pénitence, un signe invitant à la conversion, à changer de vie parce qu'il s'approche, celui qui baptisera dans l'Esprit-Saint et dans le feu. De fait, on ne peut aspirer à un monde nouveau en restant ancrés dans l'égoïsme et dans les mauvaises habitudes... Le Fils de Dieu, a-t-il poursuivi, sans péché, vient au milieu des pécheurs et montre la proximité de Dieu dans le chemin de conversion de l'homme. Jésus prend sur ses épaules le poids de la faute de toute l'humanité, et commence sa mission en se mettant à notre place, à la place des pécheurs dans la perspective de la Croix".

Evoquant ensuite les petits enfants sur le point d'être baptisés, Benoît XVI a ajouté qu'"ils recevront en don la grâce du baptême, et l'Esprit-Saint habitera en eux comme dans un temple, en transformant profondément leur cœur... Ils sont baptisés aujourd'hui dans la foi de l'Eglise professée par leurs parents, parrains et marraines et par les chrétiens présents, qui les emmèneront ensuite à la suite du Christ".

Le pape a aussi souligné qu'"aujourd'hui est un grand jour pour ces enfants. Devenus participants à la mort et à la résurrection du Christ par le baptême, ils commencent avec lui l'aventure joyeuse et exaltante du disciple... Le baptême illumine avec la lumière du Christ, ouvre les yeux à sa splendeur et introduit au mystère de Dieu à travers la lumière divine de la foi. Les enfants qui vont être baptisés devront marcher dans cette lumière toute leur vie, aidés par les paroles et l'exemple de leurs parents, parrains et marraines. Ceux-ci devront s'engager à nourrir par leurs paroles et le témoignage de leur vie les petites lumières de foi des enfants, afin qu'elle puisse resplendir dans notre monde qui marche souvent à tâtons dans les ténèbres du doute, et porter la lumière de l'Evangile qui est la vie et l'espérance".

"Aujourd'hui encore la foi, a-t-il ajouté, est un don à redécouvrir, cultiver et témoigner. Par cette célébration du baptême, le Seigneur accorde à chacun de nous de vivre la beauté et la joie d'être chrétien, afin que nous puissions introduire les enfants baptisés dans la plénitude de l'adhésion au Christ. Je confie ces petits à l'intercession maternelle de la Vierge Marie. Demandons-lui que, revêtus de ces vêtements blancs, signe de leur nouvelle dignité de fils de Dieu, ils soient pour toute leur vie des disciples du Christ et des témoins courageux de l'Evangile".

Source : VIS

 

(Merci au site : conférence des évêques de France

Partager sur: Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Google+