Accueil des parents pour le baptême

Partager sur: Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Google+

Accueil des parents pour le baptême de leurs jeunes enfants.

Accueil des parents pour le baptême de leurs jeunes enfants

 

Partage concernant le rendez-vous pour l'Accueil des parents ayant demandé le baptême pour leurs jeunes enfants.

 

Ces parents ont été baptisés et souhaitent faire de même avec leurs enfants.


C'est avant tout un choix culturel.
Ils s'adressent à l’Église pour défendre certaines valeurs, un certain   humanisme.
D'autres  cherchent aussi une protection.

Qui est Dieu pour eux ?
Ce qui vient en premier : « Dieu »
et lors de la dernière rencontre de septembre,deux d'entre eux évoquaient l'Esprit.
Jésus semble moins connu que par le passé.


Il me semble bon de signifier aux parents l'originalité de ce que propose l’Église.
Un baptême au Nom du Père, du Fils et du Saint Esprit.

 

Quand j'interviens auprès de parents je commence par installer une icône et j'allume une bougie pour signifier  que ce temps que nous allons partager, pour moi, c'est en présence de Jésus, qu'Il nous guide, qu'Il nous accompagne.
En tant que laïque, j'annonce la couleur.

 

En peu de temps il s'agit d'aller à l'essentiel.
 

Le christianisme a une spécificité que l'on ne trouve ni chez les témoins de Jéhovah, ni chez les Juifs ni chez les Musulmans : un Dieu, Jésus qui meurt sur une croix.
Les bras étendus sur la croix, c'est le cri  de tous les hommes, toutes nos souffrrances que porte Jésus à son Pére.

Ce signe, la croix instrument de torture, est pour les chrétiens, signe de victoire, de la vie sur la mort.
 

Quoi que nous vivions comme souffrance, comme difficultés, nous resterons toujours des personnes aimables  pour Dieu, qui resteront respectables,  nous pourrons avec Jésus traverser nos morts, nos catastrophes ...
C'est un message d'espérance qui nous est offert.

 

Au fond de chaque être est un trésor que rien ne peut nous enlever, une dignité : nous sommes Temple de l'Esprit, Dieu habite en nous.
 

Cette certitude est le gage de notre espérance devant les difficultés de la vie.
« Avec Toi Seigneur Jésus, je peux m'en sortir ! »

 

Quand le prêtre fera sur le front de votre enfant ce signe de croix, c'est une façon de proclamer cette présence, cette victoire de la Vie. 

Pouvez-vous tracer ce signe sur vous maintenant ?

 

Pour le baptême le prêtre vous invitera à le tracer sur le front de votre enfant.
Vous le marquerez de ce cri de Victoire.


L’Église vous propose un chemin avec ce Dieu Père Fils et Esprit Saint pour que vous ne soyez jamais seuls.

Avec le baptême de votre enfant vous ouvrez un chemin, un beau chemin.
 
Dany Choteau Sept 2015

NB :
La photo de parents de futurs baptisés n'est pas celle de la rencontre du 5 septembre. 

 

 

Réunion du 5 septembre 2015

 

Réunion baptême du 05 septembre 2015-09
Michel Hillion nous en partage les grandes lignes.

 

En l’absence du P. R. TARDIFF d’obligation ailleurs, Dany a bien voulu piloter la réunion. 
Je reprends les points présentés.

 

1- Qu’est-ce qui vous tient à cœur dans votre démarche de demande de baptême pour votre enfant ?

 

2- Qui dans l’assemblée a été au catéchisme ?

 

3- Que représente Dieu pour vous ?
(Dany montre l’icône qu’elle a apportée et indique par une courte présentation, la tendresse qui s’en dégage.)

 

4- Avez-vous fait déjà le signe de croix ?
(Dany propose de se signer ensemble et commente ce geste : horreur de la Passion du Christ qui meurt sur la croix, Croix devenue signe de sa Résurrection, soit SIGNE DE VICTOIRE, victoire sur toute mort.) 

 

5- Question si importante du choix de la religion si on en fait un au nom de l'enfant. 
Le catéchisme n’est pas un embrigadement. 

 

6- Le baptême de l'enfant, celui de Jésus dans le Jourdain.
Se tremper dans « la ténèbre » et ressortir avec une « vie nouvelle ».

 

7- Dépassement de la création humaine, de l’enfant, comme d’ailleurs de tout être pourvu de vie. C’est à la fois intuitif et incompréhensible, le chrétien en fait un acte de foi. 

 

Conclusion :
Une telle rencontre ne saurait être ni une conférence, ni un embrigadement ; c’est une rencontre pour ouvrir à la réflexion.
C'est « un flash », pour vous faire percevoir que si nous sommes là pour vous c’est que nous avons envie de vous témoigner, de vous assurer que pour nous, « être croyants », nous fait du bien.
C’est simple mais c’est grand.

Partager sur: Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Google+