Partage sur l'Assemblée Synodale du 2017-06-05

Partager sur: Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Google+

Laurent Kitiaschvili nous partage la journée synodale du 2017-06-05, Synode "disciples missionnaires"

 

Assemblée synodale du 5 juin 2017 :  « J'ai vu un ciel nouveau, une terre nouvelle » Ap 21-1

 

Atelier des fiches d'équipe synodale oranges : des disciples missionnaires organisés pour voir loin.

Messe synodale A

Cette belle journée commence avec la paix d'une messe splendide et paisible et par un enseignement du Frère Pavel, théologien du synode, guidés par les lectures sur la diversité des charismes et des dons au service de l'Eglise Corps du Christ (1 Co, 12-14). Notre Cardinal nous a comparés aux instruments d'un orchestre : nous sommes appelés à éviter la monotonie et la cacophonie, pour jouer en harmonie.

Au cours de la journée remarquablement organisée, des échanges bien animés nous ont fait goûter à la grande joie de la liberté et à la diversité de riches échanges.

1) Nous avons (re)découvert la nouveauté d'une vision pastorale à partager : c'est marcher ensemble pendant 2 ou 3 ans vers le même sommet mais à chaque instant chercher chacun ou en cordée le chemin qui nous convient. Soulignons combien les repères communs (fraternité, liturgie, Parole) nous aident à aller sur des chemins et des places nouvelles.

2) Dans cette vision à prier ensemble, à discerner ensemble, à concrétiser ensemble, la place du prêtre est réaffirmée clairement : devant le troupeau, dans le troupeau et derrière le troupeau, il n'est plus un surhomme qui fait tout, aidé par des fidèles, mais plutôt un homme qui aide tous les fidèles à accomplir la coresponsabilité à laquelle nous sommes appelé(e)s par notre baptême pour accomplir la mission de l’Église reçue du Christ pour le monde : «Allez, faites de toutes les nations des disciples, les baptisant au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit »;  Matthieu 28:19

3) Chacun a dessiné la structure de notre église diocésaine, aujourd'hui, demain. Et surprise inattendue, en examinant quelques-unes de ces œuvres d'art, nous avons fait le constat d'une complète indifférence à l'organisation de notre diocèse : seuls comptent la prière et la Parole, la mission et la vision.

D'ailleurs nous avons largement interrogé nos vicaires généraux pour défricher les notions de prêtre, de curé, de coopérateur, de vicaire, rien n'est cependant paru définitivement éclairé, sans importance ceci dit.

En fin de journée, nous en comprenons les fruits :

  • nous avons pris le temps de nous poser et d'espérer l’Église de demain, sans langue de bois : le royaume de Dieu s'est approché de nous.
  • Si nous avons ressenti une frustration, celle de ne pas avoir, en atelier, dégagé des ébauches de propositions, nous avons compris que nous avons interprété seulement le premier mouvement de la symphonie synodale : d'autres rencontres et travaux sont à venir.

Pour continuer notre « marche ensemble » (sens du mot synode) sans peur et avec joie, laissons-nous guider par le souffle de l'Esprit, vivons notre Pentecôte.

Laurent

Partager sur: Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Google+