Partager sur: Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Google+

Le sens du jeûne


L’Eglise nous invite à jeûner plus particulièrement dans le temps de Carême, en association avec des efforts de partage et de prière.

Le jeûne nous entraîne à l’humilité, abaisse notre orgueil en nous faisant sentir nos limites et redécouvrir les besoins élémentaires et les contingences de notre corps. 

Il nous apprend à éduquer nos instincts, nous aide à mieux discerner le bien du mal pour vivre dans une plus grande liberté de cœur.

Il nous purifie en nous rapprochant de Dieu, ouvre nos cœurs au besoin des autres et nous conduit à la compassion et à la miséricorde.

….
Le jeûne et la prière, langage d’amour entre Dieu et les hommes, sont intimement liés et complémentaires.

Comme toujours le Seigneur nous veut très libres dans nos choix.
 

Quelques comportements à adopter les jours de jeûne :
il est recommandé de boire beaucoup,
de mastiquer le pain lentement et longuement avant de l’avaler,
de manger un pain de bonne qualité, le plus complet possible et en quantité suffisante.

 

Les personnes malades ou affaiblies, bien sûr, ne sont pas appelées au jeûne et si nous n’avons pas la force de jeûner ou de jeûner régulièrement, nous pouvons par contre renoncer, dans le même esprit, à des choses que nous aimons ou auxquelles nous sommes trop attachées.

Le jeûne et la prière nous rapprochent de Dieu.
 

Que l’amour que nous recevons de Lui, reste notre priorité et se manifeste toujours dans nos démarches, nos rencontres et nos actes. 

Extraits de «Veillez et Priez» de Jean-Paul Dufour

 

Et pour jeûner avec le sourire, cliquez ici

Partager sur: Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Google+