Voir avec un autre regard

Partager sur: Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Google+

Méditation : Invitation à ne plus simplement 'voir' mais à REGARDER les choses et les gens avec un autre regard. Un exemple : la poubelle et la rose trémière. Puis la magnifique histoire vraie de d'Yvonne et Pierrot. Une seule question : QUEL REGARD posons-nous sur les gens ?

La poubelle et la rose trémière

Regardez l'image.

Qu'avez-vous vu ?

Qu'avez-vous choisi de voir ?

Le conteneur-poubelle ou la magnifique rose trémière qui a grandi librement, là où ce n'était pas prévu ?

Une question :

Quel regard posons-nous sur les choses ?

Quel regard posons-nous sur les gens ?

Magnifique histoire vraie d'Yvonne et Pierrot

(témoignage)

Yvonne et Pierrot


Ma sœur est partie un soir de Noël.

Elle était montée sur une chaise pour accocher une dernière guirlande, une dernière lumière.
Empêtrée dans ses tuyaux à oxygène, elle a basculé.

L’hôpital n’a pu  la sauver.

Elle est partie un soir de noël, dans la nuit, empêtrée dans sa souffrance et son manque d’oxygène.

Une lumière dans son cœur s’est éteinte.

Une lumière a jailli du fond de son être en Celui qui est venu dans nos ténèbres, nos angoisses, inscrire sa tendresse, cet amour qui ne finit pas.

Nous l’avons regardée dans son cercueil, étonnés d’y trouver comme une princesse.
Etait-il là, son Dieu,  esquissant avec elle, un pas de danse ?

Pierrot son mari a appris à vivre sans elle.

Nous l’avons découvert homme d’intérieur, cuisinier, régalant ses invités sans pour autant oublier le jardin et la cueillette des cèpes.

La vie qui sourd …là où nous ne la savions pas...
 

Pierrot un jour a été assailli par un cancer de la mâchoire.

Comment peut–on vivre avec une telle saleté ?
Les rayons, les traitements et les séquelles, la voix qui ne sait plus moduler des mots compréhensibles, comment peut-on vivre ainsi ?

Une étoile dans son cœur est restée vivante. Nous avons vu la vie reprendre le dessus dans ce corps malmené, ce visage cabossé…

Pierrot ne peut plus manger à notre façon, fini couteaux et fourchettes.

Pierrot a trouvé une seringue et sa moulinette pour absorber  liquides et  bouillies. Pierrot s’est de nouveau fait cuisinier s’inventant des recettes  et tout devient savoureux.

Il taille tout ce qu’il peut dans son jardin et reprend peu à peu les kilo envolés pendant ses séjours à l’hôpital, devant des aliments pas souvent consommables…

Et dans sa grande délicatesse, il a tenu à nous inviter. Mangeant avant nous, « les mêmes choses que vous » clame-t-il avec plaisir, mais dans le secret de sa cuisine.

Pierrot a animé la conversation, j’ai pris un 'dictionnaire' pour comprendre ce que nos oreilles ont du mal à enregistrer. Vous savez un mot ici, un mot là et l’on invente comme on peut l’entre-deux avec Celui qui est le Verbe incarné. Avec Lui  comme j’ai pu ...

Moment de joie partagée...avec Geo, mon mari et  mon autre sœur qui avait bien du mal à suivre...

La vie qui jaillit là encore…

Ce soir c’est Noël et mon beau-frère ira à la messe de la nuit avec ses enfants, comme le faisait sa femme; et c’est important pour lui, pour nous.

Un autre regard sur une vie devenue différente mais qui est toujours la même.

Prémice d'une vie éternelle ...
 

Dany

24 décembre 2012

Partager sur: Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Google+